Your language

Développer l'esprit d'éveil

Lorsqu'il a été a été ordonné Bodhisattva,  l'enfant de Bouddha s'engage à développer l'esprit d'éveil (Bodhicitta), à travers ces 4 voeux (Shigu Seigan Mon) :

Kannon le Bodhisattva de la Compassion

  • Innombrables sont les êtres, je fais le voeu de les sauver.
  • Innombrables sont les passions, je fais le voeu de les trancher.
  • Innombrables sont les enseignements, je fais le voeu de les étudier.
  • Insurpassable est l'Eveil du Bouddha, je fais le voeu de le réaliser.
Oh là là !!!! le programme est trop vaste !!!! je n'y arriverai jamais !!!! Voilà la première réflexion qui nous vient en lisant ces voeux. Mais est-ce grave de ne pas y arriver totalement ? Doit-on absolument désirer une réussite totale de notre "bouddhéïté" ?

Ne doit-on pas plutôt s'appuyer sur nos faiblesses pour donner une ouverture plus grande à l'esprit d'éveil ? N'est-ce pas dans le samsâra (autrement dit la vie quotidienne) qu'il faut graver cet esprit d'éveil. Pour cela il faut reconnaître ses difficultés, les assumer pour mieux les surpasser.

Que ce soit ces quatre voeux, ou les dix préceptes de bien, le plus important est qu'ils soient présents dans notre vie. Même si nous ne sommes pas Le Bodhisattva idéal, la Boddhicitta doit éclabousser notre vie quotidienne.

Gasshô