Histoire d'éléphant...


La vie est de plus en plus trépidante, il faut tout... tout de suite. Dans les entreprises il faut aller vite, répondre à la demande immédiatement. L'information, au travers de Twitter, Internet, la télévision arrive immédiatement et brute de "décoffrage". Une conséquence très sensible de cette rapidité constante ce sont les pensées qui s'entrechoquent et tournent dans notre esprit.

La pratique de la méditation (zazen) permet de calmer ces pensées, jusqu'à les laisser passer telles des nuages qui défilent dans le ciel. Au fur et à mesure d'une pratique constante et régulière les pensées ne s'entrechoquent plus et n'envahissent plus notre vie, pour laisser place à une "vision claire" de la vie. Cette histoire camerounaise illustre bien ce que l'agitation des pensées peut provoquer :
L'éléphant traverse un fleuve, raconte cette histoire venue du Cameroun. Tout à coup l'un de ses yeux se détache et tombe au fond de l'eau.Affolé, l'éléphant se met à le chercher de tous les côtés, mais en vain. L'oeil paraît bel et bien perdu. Pendant qu'il s'agite au milieu du fleuve, tout autour de lui les animaux aquatiques, les poissons, les grenouilles, mais aussi les oiseaux et les gazelles restés sur la berge, tous lui crient "Calme toi ! du calme, ô éléphant calme toi ! Calme toi !" Mais l'éléphant ne les entend pas et il continue à chercher, sans trouver son oeil."



Du calme ! crient les autres. Du calme !" Il finit par les entendre, il s'immobilise et il les regarde. Alors, l'eau de la rivière entraîne doucement la vase et la boue qu'il soulevait en pataugeant. Entre ses pattes, en regardant, il aperçoit son oeil dans l'eau redevenue claire.Il le reprend et le remet en place.
Cette histoire est tirée du livre de Jean-Claude carrière - "Le cercle des menteurs"Editions POCKET - ISBN 2-266-08787-8
Je souhaite à chacun de pouvoir expérimenter le calme des pensées en tous lieux et actions.

Gasshô