Your language

L’assemblée des chats


Au Japon, il y a très longtemps, un maître de Kendo, était tourmenté par un gros rat dans sa maison, toutes les nuits celui-ci venait et l’empêchait de dormir. Il était obligé de dormir au milieu de la journée et même à ce moment-là, c’était très bruyant. N’en pouvant plus il a fait appel à un ami qui élevait et dressait des chats. Le Maître de Kendo lui a demandé " Prête-moi donc le plus fort de tes chats ".

L’éleveur lui prêta un chat de gouttière qui était très rapide et habile à attraper les rats ! Ses griffes étaient très fortes et ses bonds puissants ! Mais quand il est entré dans la pièce, Le rat était le plus fort, et le chat s’est rapidement enfui.

Le deuxième chat qu’il prêta, de couleur fauve, était doté d’un très fort Ki, d’une très forte activité et d’un grand esprit combatif. Ce chat entra dans la pièce et combattit. Mais le rat eut le dessus et le chat s’échappa !

Le troisième chat était un chat blanc et noir. Il ne put pas vaincre le rat plus que les autres.

Le Maître de kendo emprunta alors un quatrième chat, noir, pas très fort, assez intelligent mais moins fort que le chat de gouttière ou le chat tigré. Il était très pauvre. Il entra dans la pièce. Le rat le regarda et s’approcha. Le chat, très calme, ne bougea pas ! Alors le rat commença à douter. Il s’approcha encore légèrement apeuré et soudain le chat lui attrapa le cou, le tua et l’emmena hors de la pièce.

Auparavant, Le Maître avait poursuivi à maintes reprises ce rat avec un sabre en bois, et il en avait reçu de nombreuses blessures. C’est alors qu’il était allé consulter son ami. Il lui dit " J’ai souvent poursuivi ce rat avec mon sabre en bois, mais c’est lui qui m’a griffé. Alors pourquoi ce chat noir a-t-il pu le vaincre ? " Son ami lui répondit " Il faut organiser une Assemblée de chats, présidée par le chat noir, pour leur demander leur point de vue. "



Le chat de gouttière dit « J’étais très fort ». Alors le chat noir lui demanda " Pourquoi n’as-tu donc pas gagné ? " Le chat de gouttière répondit « Je suis très fort, je possède beaucoup de techniques pour attraper les rats. Mes griffes sont fortes et mes bonds très puissants, mais ce rat n’est pas comme les autres ». Le chat noir déclara " Ta force et ta technique ne peuvent pas être au-delà de ce rat. Même si ton pouvoir et ton wasa sont très forts, c’est devenu une compétition. Tu n’as donc pas pu gagner avec ton seul art. Même si tu es le plus fort, tu ne peux pas vaincre seulement avec ton pouvoir et ta technique. Cela n’est pas possible ! "

Alors le chat tigré parla "Je suis très fort, j’entraîne toujours mon ki, mon activité et ma respiration par le zazen. Je me nourris de légumes et de soupe de riz, c’est pourquoi mon activité est très forte. Mais je n’ai pu vaincre ce rat. Pourquoi ?"
Le vieux chat noir lui répondit " Ton activité et ton Ki sont forts, mais ce rat était au-delà de ce ki. Tu es plus faible que le gros rat. Si tu es attaché à ton Ki, cela devient une force vide. Si ton Ki est trop soudain, trop bref, tu n’es alors que passionné. Aussi peut-on dire, par exemple, que si ton activité est comparable à l’eau sortant d’un robinet, celle du rat est semblable à un puissant jet d’eau. C’est pourquoi la force du rat est supérieure à la tienne. Même Si ton activité est forte, en fait elle n’est pas si forte que cela. Tu es trop confiant en toi-même ".

Puis ce fut le tour du chat blanc et noir qui n’avait pas pu vaincre non plus. Il dit « je ne suis pas très fort, mais assez intelligent. Je fais tout le temps zazen. J’ai le satori ». Il avait passé tous les wasa et faisait seulement zazen. Mais il n’était pas “mushotoku". Il avait pourtant dû fuir aussi. Le chat noir lui dit " Tu es très intelligent et très fort. Mais tu n’as pas pu vaincre ce rat car tu avais un but. Et l’intuition du rat était plus grande que la tienne. Quand tu es entré dans la pièce, il a tout de suite compris ton état d’esprit. C’est pour cela que tu n’as pas pu triompher. Tu n’as pas su harmoniser ta force, ta technique et ton activité, qui sont restées séparées au lieu de s’unifier. Tandis que moi, en un seul instant, j’ai utilisé ces trois facultés inconsciemment, naturellement et automatiquement. C’est ainsi que j ‘ai pu tuer le rat."

Puis le chat nir ajouta "Près d’ici, dans un village voisin, je connais un chat encore plus fort que moi. Il est très vieux et ses poils sont gris. Je l’ai rencontré, il n’a pas l’air fort du tout ! Il dort toute la journée. Il ne mange pas du tout de viande, ni de poisson, seulement de la guen mai... quelquefois il prend un peu de sake. Il n’a jamais attrapé un seul rat, car tous en ont peur et fuient devant lui. Ils ne s’en approchent pas. Aussi n’a-t-il jamais au l’occasion d’attraper un rat ! Un jour il est entré dans une maison qui en était pleine. Tous les rats se sont aussitôt échappés et ont changé de maison. Les autres avaient peur de lui et il n’avait jamais besoin de se battre. Aussi pouvait-il les chasser même en dormant. Ce chat gris est vraiment très mystérieux.
Tu dois devenir comme cela, être au-delà de la posture, de la respiration et de la conscience".


Gasshô